Notre projet transpyrénéen pour l’amélioration et la promotion de l’activité physique pour la santé, présent aux Assises du Sport à Tarbes.

À Tarbes, le projet de coopération transpyrénéen pour l’amélioration et la promotion de l’activité physique pour la santé, CAPAS-Cité, était présenté aux médias. L’évènement, inclus dans le cadre du programme des Assises du Sport célébrées dans la ville française, était présidé par le maire de Tarbes, Gérard Trémège, qui soulignait l’union des volontés des quatre partenaires institutionnels participants, ajoutait “que nous sommes en mesure de collaborer avec Huesca et l’Université de Saragosse pour faire avancer cet important projet“.

 

Durant la présentation, qui coïncidait avec la quatrième réunion du Comité de Pilotage de CAPAS-Cité, participaient également Francis Touya,  adjoint au maire de Tarbes en charge des sports; Teresa Sas et Fernando Gállego, conseillers de la Mairie de Huesca; Eduardo Generelo et Javier Zaragoza, responsables de CAPAS-Cité au sein de l’Université de Saragosse; Eric Margnes et Thierry Paillard de l’UPPA (Université de Pau et des pays de l’Adour); et Véronique Billat, une experte en physiologie du sport qui un peu plus tard donnait une conférence.

 

Teresa Sas mentionnait quelques-unes des activités déjà menées à Huesca, telles que la Rencontre Intercentres ou le très récent Congrès Transpyrénéen de l’Éducation Physique de Jaca, et exprimait la satisfaction des quatre partenaires quant à l’avancement du projet: “nous ne sommes qu’à la moitié du projet et les objectifs sont atteints conformément au planning“. Pour sa part, Eduardo Generelo exposait brièvement sa récente expérience, avec Javier Zaragoza, lors de journées sur l’éducation physique à l’Université d’Otago, en Nouvelle-Zélande, où ils ont eu l’occasion de présenter CAPAS-Cité, recevant “de nombreuses félicitations et encouragements pour continuer dans notre travail.”

 

Côté français, Francis Touya annonçait le prochain programme Mouv’ dans les quartiers, visant à promouvoir l’activité physique dans les quartiers prioritaires et chez la population défavorisée de la ville française, et soulignait la bonne marche du futur Centre pour l’Amélioration et la Promotion de l’Activité physique pour la Santé (CAPAS), qui devrait être disponible fin 2018.

La journée continuait par une visite des magnifiques installations sportives du STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives).

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies