A la suite du Congrès International de CAPAS-Cité qui s’est tenu à Huesca, les organisateurs et les intervenants ont développé un décalogue de conclusions comme bases fondamentales pour travailler dans le cadre de l’activité physique et la promotion de la santé. Ce sont celles-ci : 1) Autonomisation. Pour la promotion de l’activité physique, il est essentiel d’impliquer tous les membres de la communauté. 2) Alphabétisation physique et capacité critique. Il est nécessaire que la promotion de l’activité physique garantisse que les personnes développent les capacités et les ressources pour qu’elles soient elles-mêmes les véritables protagonistes de leur pratique. 3) Expériences positives : plaisir. L’activité physique doit être vécue de façon agréable. Une expérience vécue avec plaisir est plus susceptible de se reproduire. 4) Répondre aux besoins fondamentaux. Se sentir compétent dans la pratique de l’activité physique, la réaliser de façon autonome et favoriser les relations avec d’autres personnes; probablement les 3 aspects fondamentaux qui doivent être présents dans la pratique de l’activité physique. 5) Alliances et coordination. La promotion de l’activité physique doit rechercher toutes les collaborations possibles entre les différents acteurs impliqués dans un contexte donné pour promouvoir la pratique de l’activité physique de façon continue et stable. 6) Équité et égalité des chances. La pratique de l’activité physique doit garantir l’égalité des chances. L’exclusion et le manque d’équité faussent un contexte sain. 7) Égalité des genres. La promotion de l’activité physique doit être une occasion de faire reculer les stéréotypes sexistes. 8) Le contexte scolaire et extrascolaire. Les actions visant à rapprocher les différents contextes seront recherchées. Le contexte familial, le quartier, l’école doivent partager les mêmes arguments afin de stimuler la pratique de l’activité physique. L’éducation physique en milieu scolaire est un outil privilégié pour renforcer les liens. 9) Formation de professionnels spécialisés. Il convient de s’efforcer dans la consolidation du rôle de chacun des agents qui participent à la promotion de l’activité physique ; souligner également le souci de la formation optimale des professionnels spécialisés. 10) Déplacement actif et environnements naturels. Il est essentiel de promouvoir des milieux sains et de garantir un environnement sûr et agréable. Stimuler le déplacement actif augmente la pratique de l’activité physique. Les espaces piétonniers contribuent à créer une cohésion sociale entre le public et l’activité des commerces de proximité. Prendre soin de l’environnement physique, c’est prendre soin de la santé.